Catégories

Comment obtenir la prime à l’énergie ?

Comment obtenir la prime à l’énergie ?

Les projets de rénovation immobilière sont généralement des entreprises très couteuses. En effet, l’installation de dispositifs ergonomiques dans un logis demandent des ressources financières conséquentes. Cependant, il est tout à fait possible d’effectuer des économies d’argent sur vos installations. Avec la mise en place d’appareil d’optimisation énergétique relevant d’une démarche écoresponsable, le gouvernement français prévoit des aides économiques. Cela est fait, afin de vous assister dans le financement de vos projets de rénovations. Néanmoins, l’obtention de ces aides financières répond à des conditions quelque peu floues. Dans ce cas, comment peut-on obtenir la prime à l’énergie ?

La prime à l’énergie, fonctionnement et mécanismes

Avant de nous intéresser aux démarches qu’il est nécessaire d’effectuer afin de bénéficier de la prime à l’énergie, il est important de déterminer les principes qui régissent la distribution de cette aide financière. En effet, il existe plusieurs conditions à respecter afin de pouvoir accéder à la prime à l’énergie.

Lire également : Comment prendre part au développement durable ?

Qu’est-ce que la prime à l’énergie ?

La prime à l’énergie est un dispositif étatique qui ouvre droit à des aides économiques permettant de financer des travaux de rénovation immobilière. Ces aides financières rentrent dans le cadre des Certificats d’économies d’énergie CEE. Cette initiative a été mise en place par le gouvernement français afin d’encourager la mise en place d’installations plus ergonomiques et respectueuses de l’environnement. Le dispositif opère en incitant les fournisseurs de gaz, d’électricité et de carburant à proposer une prime pour les rénovations immobilières.

Ces dernières doivent permettre une amélioration des performances énergétiques d’un logement générant ainsi des économies d’argent et une réduction de la consommation générale du foyer. La prime à l’énergie est donc une initiative qui se prévaut d’une démarche écologique et écoresponsable. Durant leurs débuts, les initiatives instaurés par les certificats d’économies d’énergie avaient pour but premier de renflouer les fond des ménages en situation de précarité énergétique. Actuellement, les aides se sont élargies pour répondre aux besoins de l’ensemble des foyers souhaitant effectuer des travaux de rénovation énergétique.

Lire également : Comment construire une cabane : la bonne méthode à suivre

Le dispositif coup de pouce économies d’énergie prévoit de cette façon l’octroi de deux aides financières. Nous retrouvons d’un côté la prime coup de pouce chauffage qui concerne les installations de remplacement du chauffage par des chaudières biomasses. Ou encore des pompes à chaleur hybride. De l’autre côté, il s’agit de la prime coup de pouce isolation qui elle prévoit des aides pour le remplacement des revêtements.

Quelles sont les modalités d’obtention de la prime coup de pouce économies d’énergie ?

Il est important de souligner que l’ensemble des ménages sont en mesure de faire une demande de prime coup de pouce économie d’énergie en cas de travaux de rénovation. Si vous êtes toutefois locataire, il vous sera demandé d’apporter la preuve de l’accord du propriétaire du bien rénové. Les aides prévues par les certificats d’économie d’énergie concernent aussi bien les résidences principales que les résidences secondaires. Les primes coup de pouce chauffage et isolation ne dépendent pas des revenus de chaque foyer, mais leur montant est déterminé en fonction de plafonds financiers.

Les revenus fiscaux d’un ménage ne doivent donc pas dépasser un certain seuil afin de bénéficier du montant d’aides associées aux foyers modestes. En ce qui concerne ces derniers, le montant des primes varient entre 100 euros et 4 000 euros selon le type d’installation effectué. Les ménages disposant de ressources financières plus importantes percevront quant à eux des montants de primes moins élevés puisque ces derniers varient entre 50 euros et 2 500 euros. 

Quelles sont les démarches à suivre pour effectuer sa demande de prime à l’énergie ?

Il faut savoir que tout particulier est éligible à la prime coup de pouce économie d’énergie. Néanmoins, si vous ne faites pas partie de cette catégorie, vous pourrez tout de même prétendre à cette aide dans les cas suivants :

  • Vous bénéficiez du statut de SCI (Société Civile Immobilière).
  • Vous êtes copropriétaires du logement qui va subir les rénovations
  • Vous êtes une entreprise qui souhaite rénover un bâtiment résidentiel

Si vous répondez à ces critères, vous pourrez bénéficier des aides prévues par la prime à l’énergie en vous orientant vers un fournisseur de gaz, d’électricité ou bien de carburant signataire de la convention “Coup de pouce”. Ce dernier vous exposera son offre de service de rénovation. Vous n’aurez qu’à choisir la formule qui convient à vos besoins avant de confirmer votre devis.

Ce dernier doit être élaboré par un expert jouissant du statut particulier RGE (Reconnu Garant de l’environnement). Nous vous invitons à conserver les factures des travaux de rénovation effectués dans votre logement afin de les transmettre aux institutions compétentes lors de la création de votre dossier. Si vous avez du mal à saisir les modalités administratives, il existe des plateformes en ligne qui proposent un accompagnement spécialisé pour la prise en charge de vos démarches.

Articles similaires

Lire aussi x