Catégories

Comment planter un noyau d’avocat en terre ?

Comment planter un noyau d’avocat en terre ?

Vous désirez cultiver de l’avocat en terre à partir du noyau ? Découvrez comment planter un noyau d’avocat en terre facilement.

Préparation du noyau

 

A lire en complément : Citron caviar : plantation, culture et entretien

Il est indispensable de préparer le noyau d’abord. Pour obtenir les meilleurs résultats, choisissez le noyau d’un avocat qui est mûr ou légèrement surmûri. Cela permet de s’assurer que le noyau de l’avocat s’est entièrement développé et est prêt à germer. Retirez le noyau de l’avocat et lavez-le pour enlever tout fruit attaché. Veillez à ne pas couper le noyau ou à ne pas le fendre en deux, sinon il ne germera pas. Faites tremper le noyau toute la nuit dans de l’eau, puis laissez-le sécher pendant quelques jours et retirez sa couverture brune.

Multiplication dans l’eau

Collez trois ou quatre cure-dents autour du centre du noyau afin de pouvoir le suspendre au-dessus d’un petit récipient d’eau sans le laisser tomber. Pour savoir quelle extrémité placer dans l’eau, rappelez-vous que l’extrémité pointue est le haut du noyau où la tige pousse et que l’extrémité la plus large est le bas où les racines se développent.

A lire aussi : Les tendances actuelles en décoration extérieure pour sublimer votre maison

Remplissez ensuite un petit récipient en verre avec de l’eau et placez le noyau dessus de façon à ce que les cure-dents le maintiennent droit, en veillant à ce que l’eau couvre environ un quart de la partie inférieure du noyau. Il se peut que vous deviez ajuster les cure-dents, en les déplaçant légèrement vers le haut ou vers le bas, si l’eau n’atteint pas le fond du noyau. Placez ensuite le récipient dans un endroit lumineux, comme une fenêtre de cuisine.

Maintenez le niveau de l’eau et si elle devient brune ou trouble, videz soigneusement l’eau usée et remplacez-la par de l’eau fraîche. Après plusieurs semaines, vous commencerez à voir des racines se développer, la graine se fendra et une tige verte contenant le premier ensemble de feuilles sortira du centre. Lorsque la tige atteint environ 15 cm de haut, taillez-la en deux à l’aide d’un sécateur stérilisé pour qu’elle se ramifie. Transplantez le noyau germé dans un récipient de terre environ trois semaines après la taille.

Multiplication dans la terre

Un avantage de planter du noyau dans le sol est qu’elle évite d’avoir à le transplanter plus tard. Vous pouvez utiliser un récipient de 1 L pour démarrer le noyau d’avocat, mais assurez-vous que le récipient a au moins un trou de drainage au fond, sinon les graines vont pourrir.

Remplissez le récipient d’un mélange d’empotage qui se draine bien et arrosez pour que le sol se tasse avant de planter le noyau. Creusez une dépression au centre, assez profonde pour contenir le noyau, mais permettant au tiers supérieur de dépasser du sol. Placez la fosse dans la dépression et raffermissez la terre autour d’elle, en vous assurant que le tiers supérieur reste au-dessus du niveau du sol. Arrosez à nouveau le récipient et placez-le dans un endroit lumineux, en continuant d’arroser si nécessaire pour que le sol reste humide, mais pas détrempé.

La germination devrait se produire entre quatre semaines et trois mois, lorsque vous verrez la plantule émerger du haut du trou. Lorsque cela se produit, recouvrez la partie supérieure de la fosse de terre. Lorsque la tige du semis atteint environ 15 cm de haut, coupez-la en deux avec un sécateur stérilisé pour qu’elle commence à se ramifier.

Soins à apporter à la jeune pousse

Maintenant que votre noyau d’avocat a germé, vous devez prendre soin de la jeune pousse pour qu’elle puisse se développer correctement. La première chose à faire est de lui donner suffisamment d’eau, mais pas trop. Si le sol devient détrempé, les racines peuvent pourrir et la plante mourra rapidement.

Il faut fertiliser le jeune avocatier avec des nutriments appropriés. Vous pouvez utiliser un engrais organique riche en azote pour stimuler une croissance saine dès le début. Appliquez l’engrais selon les instructions du fabricant sur l’emballage.

Gardez aussi votre jeune pousse dans un endroit bien éclairé où elle peut recevoir beaucoup de lumière naturelle directe du soleil chaque jour. Toutefois, évitez une exposition prolongée au soleil brûlant qui pourrait causer des dommages aux feuilles.

Assurez-vous aussi que la température reste constante entre 20°C et 25°C tout au long de l’année car cette plage de températures convient mieux à la croissance optimale des jeunes pousses d’avocatiers.

Ne laissez pas votre arbre atteindre plus de 15 cm avant son premier taillage afin qu’il commence à ramifier ses branches latérales pour avoir une forme comme celle d’un arbuste plutôt que celle d’une tige unique.

Avec ces soins appropriés et réguliers apportés à votre plantule fraîche issue du noyau d’avocat, vous aurez bientôt un bel avocatier mature chez vous !

Récolte des avocats : quand et comment ?

Après avoir planté votre noyau d’avocat et l’avoir nourri avec soin, il est maintenant temps de récolter des fruits frais ! Avant de pouvoir manger un avocat cultivé à la maison, vous devez attendre patiemment que l’arbre atteigne une certaine maturité.

En général, les arbres fruitiers commencent à produire des fruits après environ trois ans de croissance. Mais cela peut varier en fonction du type d’avocatier et des conditions climatiques. Les avocats sont prêts à être cueillis lorsqu’ils ont changé de couleur sur l’arbre : leur peau doit passer du vert foncé à une nuance plus claire qui indique qu’ils sont mûrs.

Si vous n’êtes pas sûr si vos avocats sont prêts pour la récolte, n’hésitez pas à toucher le fruit doucement. S’il cède légèrement sous votre doigt sans se déformer trop facilement ou s’il commence déjà à tomber naturellement au sol (ce qui peut arriver lorsque les fructifications sont abondantes), alors vous pouvez procéder tranquillement.

Lorsque vient le moment de récolter, coupez simplement chaque fruit avec un sécateur propre et affûté au niveau du pédoncule pour éviter tout dommage aux branches ou aux autres fruits adjacents encore verts sur l’arbre. Évitez aussi les chutes car ils peuvent endommager gravement la chair tendre d’un avocat frais.

Vous pouvez consommer les avocats mûrs immédiatement après la récolte, mais si certains sont encore verts, vous devez les laisser à température ambiante jusqu’à ce qu’ils mûrissent à leur tour.

En suivant ces conseils simples, vous pouvez cultiver des avocats sains et délicieux depuis chez vous ! Il n’y a rien de plus satisfaisant que d’être capable de produire ses propres aliments frais. Qui sait ? Vous pourriez bientôt avoir une nouvelle passion !

Les erreurs à éviter lors de la plantation

Bien que la plantation d’un noyau d’avocat soit une tâche relativement simple, il y a quelques erreurs courantes à éviter si vous voulez réussir à faire pousser un avocatier sain et productif. Voici les principales choses à garder en tête :

L’une des erreurs les plus fréquentes dans la culture de l’avocat est de le planter trop profondément. Lorsque vous plantez votre noyau, assurez-vous qu’il est planté assez superficiellement pour permettre au germe qui sortira du sol de respirer facilement.

L’arrosage est sans aucun doute l’un des aspects les plus importants lorsqu’il s’agit de cultiver un avocat. Il faut être vigilant car tout excès ou défaut peut rapidement conduire à la mort de votre arbre ! Les racines ne doivent jamais être détrempées mais elles ont besoin régulièrement et suffisamment d’eau pour se développer correctement.

Même si vous êtes tenté(e) de fertiliser abondamment votre jeune avocatier, n’oubliez pas que cela pourrait causer plus de tort que de bien : une sur-fertilisation rendrait les feuilles jaunes et brûlées par exemple. Utilisez plutôt un engrais spécialement conçu pour aider vos arbres fruitiers à croître avec succès afin d’éviter toute erreur malencontreuse.

Les avocatiers ont besoin de beaucoup de lumière pour se développer correctement. Si vous vivez dans une zone peu ensoleillée, vous pouvez toutefois encourager la croissance de votre arbre en utilisant des lampes spéciales qui imitent les rayons ultraviolets naturels du soleil.

Si les avocats peuvent être plantés et cultivés toute l’année dans certaines régions, il est recommandé d’en planter plutôt au printemps pour profiter des meilleures conditions de croissance. Évitez aussi le plein été lorsque les températures sont extrêmement chaudes ou bien l’hiver lorsqu’il fait froid et humide car cela ralentirait leur développement.

Une fois que vous avez évité ces erreurs courantes lors de la plantation d’un noyau d’avocat, vous devriez avoir un arbre sain qui produira des fruits délicieux pendant plusieurs années à venir ! Alors n’hésitez plus et lancez-vous dès maintenant dans cette expérience amusante et gratifiante afin de cultiver vos propres avocats frais chez vous.

Les bienfaits de l’avocat pour la santé et l’environnement

Au-delà du fait que l’avocat est un fruit délicieux et facile à cultiver, vous pouvez prévenir les maladies cardiovasculaires ainsi qu’améliorer la digestion.

Saviez-vous que manger des avocats peut contribuer à réduire votre impact environnemental ? En effet, choisir des aliments végétariens ou véganes plutôt que des produits carnés est considéré comme l’un des meilleurs moyens individuels de lutter contre le changement climatique. Les cultures d’avocats sont aussi moins énergivores en eau par rapport aux autres fruits.

Les graisses saines présentes dans l’avocat peuvent aider à contrôler votre appétit et stimuler votre métabolisme afin d’aider vos efforts de perte de poids.

Certain(e)s scientifiques ont découvert qu’une substance chimique naturelle présente dans l’avocat, nommée perséatine, pourrait être efficace dans la lutte contre certains types de cancer. Les études sont encore en cours pour corroborer cette hypothèse mais l’avocat est une source d’antioxydants qui peuvent aider à protéger les cellules du corps contre les dommages causés par le stress oxydatif. En plantant un noyau d’avocat, vous pouvez non seulement vous fournir un arbre fruitier productif et facile à cultiver chez vous, mais aussi contribuer à votre bien-être ainsi qu’à celui de notre planète. Après tout, quoi de mieux que de manger des aliments sains et écologiques produits directement depuis son jardin ?

Articles similaires

Lire aussi x